En triathlon, la natation est l’épreuve la plus compliqué.

Le triathlon devient un sport de plus en plus populaire depuis ces dernières années dans l’hexagone. Beaucoup de nos athlètes ont une peur bleue pour l’épreuve de natation, cela est compréhensible car c’est l’épreuve qui demande le plus de technique et de travail quand on est pas nageur.

Pourtant avec une méthode d’entraînement basé sur la qualité et non sur la quantité, il est possible d’obtenir de bons résultats en natation. Il est important de souligner que l’épreuve de natation implique de sortir de l’eau avec le moins de fatigue possible pour enchaîner les autres épreuves.

Dans cet article nous allons aborder 5 points qui nous semblent importants quand on souhaite améliorer sa nage.

Contrôler sa respiration pour le débutant

Dans un premier temps, tu dois apprendre à contrôler ta respiration. La natation est un sport aquatique qui demande un effort particulier  car nous sommes dans l’eau. C’est souvent le premier défaut chez le débutant, il est incapable de gérer correctement sa respiration.

Une mauvaise respiration en natation provoque énormément de défaut dans la nage. Déséquilibre et incapacité à maintenir un effort sur de longue distance. Même si la distance la plus courte sur un triathlon n’est que de 400 mètres, sans une respiration en crawl correcte, cette distance peut vite devenir un enfer pour le débutant.

La respiration est le premier grand principe technique à acquérir en natation, sans ça, impossible de terminer l’épreuve sans trop de fatigue pour enchainer sur le vélo.

Voici quelques notions importantes à garder en tête quand on débute en natation : 

  • Une expiration active et sous marine
  • Une inspiration brève et rapide
  • Une prise d’air latérale dans l’alignement du corps
  • Un flux continu en 2 ou 3 temps.  

Travailler sa technique de nage avant la vitesse.

Beaucoup trop de triathlète pensent qu’il faut simplement nager en crawl pour progresser en natation. Malheureusement pour améliorer son crawl il faut mettre en place une stratégie d’entraînement basée sur la technique de nage dans un premier temps.

La stratégie à adopter pour avoir une bonne technique de nage est la suivante. Tu dois dans un premier temps acquérir une bonne respiration. Il faut oxygéner ses muscles le plus possible pour pour être capable de fournir un effort sur minimum 400 mètres.

La gestuelle globale de la nage est le second niveau du travail technique en crawl. La position de ton corps et l’alignement de ta tête, tronc et jambes. Le but dans cette étape est d’avoir un corps le plus aligné possible.

La dernière étape et non des moindre pour vraiment sortir frais de l’eau, c’est avoir une bonne poussée avec les bras. C’est la-dessus que tu dois accentuer tes efforts si tu souhaites être plus performant en crawl.

80% de la vitesse que tu vas développer en crawl va venir de la poussée sous marine et beaucoup trop d’entraîneur l’oublie.

Insister sur la poussée marine.

Qu’est-ce qui te fait avancer quand tu es dans l’eau ? Le battement, malheureusement, non…

C’est ton travail de poussée avec les bras qui va te permettre d’être un nageur plus performant. Tes bras, c’est ton moteur quand tu nages le crawl, sans une bonne poussée sous marine tu ne pourras jamais nager très vite, ni très longtemps. 

La poussée sous marine en crawl est clairement la chose que tu dois travailler dans ta stratégie d’entraînement. Tu dois comprendre les principes biomécaniques de la poussée en crawl pour ensuite mettre en place des exercices pour travailler celle-ci de manière efficace.

Le mouvement de la poussée en crawl se décompose en 3 étapes : 

  • La prise d’appuis, allongement de l’épaule avec la main à plat sur l’eau
  • la poussée intérieur, la main rentre légèrement avec une rotation du coude
  • la fin de poussée, la main s’oriente vers l’extérieur pour finir son geste.

Tu dois absolument prendre conscience que la poussée sous marine est l’élément moteur de ta nage.

Limiter la dépense énergétique

Que tu sois un homme ou une femme, le parcours natation en triathlon est spécifique car tu dois perdre le moins de temps possible sur l’ensemble de la concurrence sans perdre d’énergie pour faire la différence sur les autres disciplines.

On le répète souvent à nos athlètes, tu ne vas pas gagner ton triathlon sur le parcours natation mais tu peux le perdre. Avec une mauvaise technique de nage, tu vas accumuler énormément de fatigue que tu vas payer chère sur le parcours vélo et course à pied.

Avec une bonne technique de nage, tu vas limiter tes dépenses énergétiques, tu vas être plus efficient dans ta nage pour sortir de l’eau avec toute l’énergie nécessaire.

Le crawl est la nage la plus rapide

Il n’y a pas de secret sur le parcours natation lors de ton prochain triathlon, tu dois le faire en crawl. C’est la nage la plus rapide des 4 nages et c’est surtout la nage la plus efficiente si tu souhaites sortir de l’eau avec le moins de fatigue possible.

La combinaison en néoprène va sans doute beaucoup t’aider le jour de la compétition mais tu ne dois pas compter uniquement sur celle-ci.

Merci d’avoir prit la peine de lire cet article jusqu’à la fin, la natation est le sport qui demande le plus d’investissement quand on débute le triathlon. Mais avec une bonne stratégie et des connaissances solides on peut rapidement obtenir des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu